Cafards ou blattes : quelle est la différence entre les deux ?

Cafards et blattes… quelle différence entre les deux ? Comment bien reconnaître ces nuisibles pour entamer une désinsectisation efficace ? Voici un petit guide pour vous apprendre à distinguer les différentes espèces de blattes. Au passage, vous y apprendrez quelques anecdotes sur les origines du mot « cafard » !

Blatte ou cafard… et si c’était la même chose ?

Beaucoup de gens se demandent quelle est la différence entre les blattes et les cafards. En effet, il est fréquent d’entendre ces deux termes utilisés dans le langage courant, dans les livres et les films. Or, à chaque fois, ils désignent des insectes se ressemblant étrangement… Origines du mystère ?

Blatte et cafard… un problème de vocabulaire ?

Trouvons un professionnel dans votre ville, maintenant

demander un devis dans votre région

Lorsque vous tentez de comprendre, l’article de Wikipédia vous embrouille encore davantage. Après avoir saisi le mot « cafard » dans le moteur de recherche, vous arrivez sur une page intitulée… « Blattaria » !

La réponse à cette énigme est toute simple. On vous le donne en mille : blatte et cafard, c’est la même chose ! Blatte, du latin blatella, est le nom scientifique donné à l’insecte. Il s’agit d’un terme générique utilisé dans le monde francophone.

Petite histoire du mot cafard…

Côté cafard en revanche, l’histoire est plus complexe. En France, on emploie beaucoup cette désignation dans la vie de tous les jours, contre « cancrelat » au Québec. Mais alors, quelle est l’origine de cette appellation ?

D’après nos recherches, elle pourrait venir de l’arabe et remonter au 16ème siècle. A cette époque, un « kāfir » était un « incroyant ». Au fil du temps, il a peu à peu désigné un homme « converti à une autre religion ». La finale « ir » s’est francisée avec « ard » en français, et le terme s’est transmis avec le sens de « personne qui rapporte »… un sens encore présent de nos jours !

Très bien, mais enfin… quel rapport avec l’insecte appelé « blatte » ? Deux hypothèses sont aujourd’hui mises en avant pour expliquer le rapprochement.

  • 1. La blatte aurait été nommée cafard en référence à la couleur noire des soutanes – de grandes robes traditionnelles – que portaient les religieux.
  • 2. Le comportement des convertis, en délaissant leur Dieu, aurait évoqué celui des blattes fuyant la lumière à vive allure… et vice-versa !

Ce qu’il faut retenir

  • Contrairement au terme « blatte », le mot cafard possède encore aujourd’hui de nombreux sens figurés : cafarder ou moucharder, avoir le cafard ou le bourdon, avoir l’air cafard ou l’air bigot…
  • Toutefois, les deux termes désignent exactement le même insecte nocturne dont le corps est ovale et aplati.

Finalement, l’important est en fait de reconnaître les différences entre les espèces de blattes (ou cafards). Il en existe plusieurs types, dont les caractéristiques physiques, les modes de vie et les capacités de reproduction diffèrent.

Reconnaître les espèces de blattes et cafards en France

S’il existe plus de 400 espèces de cafards dans le monde, seules quatre d’entre elles envahissent les maisons françaises :

  • la blatte germanique ;
  • la blatte américaine ;
  • la blatte orientale ;
  • la blatte rayée.

L’apparence physique des cafards

Ces quatre espèces de blattoptères (l’ordre des insectes qui comprend les cafards et les termites) ont des corps sensiblement identiques, même si leurs tailles diffèrent. Toutes ont de fines antennes et de grands yeux.

S’il n’existe pas de différence entre les blattes et les cafards, on peut en revanche distinguer les principales caractéristiques de chaque espèce. Découvrez-les dans les tableaux récapitulatifs suivants !

La blatte germanique

La blatte germanique est la plus répandue dans les pays européens. À elle seule, elle représente 9 infestations sur 10.

La blatte germanique ou cafard germanique
Morphologie
Corps entre 1 et 1,5 cm de long, couleur jaune-brun plutôt claire. Elle arbore deux bandes marron parallèles sur la tête.
Reproduction et développement
La femelle pond des œufs environ 7 fois pendant son existence et le cycle de vie complet d’un cafard germanique est de 3 à 6 mois.
Habitat
Les endroits chauds et sombres, où des cours d’eau sont accessibles : cuisines, salles de bain
Signe distinctif
Elle possède des ailes mais ne peut voler plus de quelques secondes.

La blatte rayée

Les blattes rayées aiment la chaleur des greniers ou des bibliothèques…

La blatte rayée ou cafard rayé
Morphologie
Elle mesure entre 1 et 1,4 cm. Son corps est de couleur brun pâle avec des bandes plus claires sur l’abdomen.
Reproduction et développement
Les blattes rayées adultes vivent plus de 6 mois et les nymphes muent entre 6 et 8 fois avant d’atteindre ce stade.
Habitat
Elle aime les intérieurs chauds et sombres, mais pas nécessairement humides.
Signe distinctif
Omnivore, elle se nourrit de déchets alimentaires et d’animaux en décomposition.

La blatte américaine

Le cafard américain se distingue des autres par sa taille beaucoup plus grande et son corps allongé.

La blatte américaine ou cafard américain
Morphologie
Beaucoup plus longue, la blatte américaine mesure environ 4 cm. Son corps est de couleur marron foncé.
Reproduction et développement
Au cours de sa vie, une femelle peut pondre jusqu’à 80 fois 18 œufs… Les adultes vivent quelques mois.
Habitat
Ce type de blatte vit plutôt dans les sous-sols et ne grimpe pas sur les murs lisses.
Signe distinctif
Comme elles sont lourdes, ces blattes se retrouvent souvent par terre après avoir tenté d’escalader une poutre, une table ou une chaise.

La blatte orientale

La blatte orientale est l’espèce qui s’introduit le moins dans les intérieurs. N’oubliez pas toutefois de surveiller vos canalisations…

La blatte orientale ou cafard oriental
Morphologie
Plutôt grande, la blatte orientale mesure entre 1,8 et 3 cm environ. Son corps est marron-noir, légèrement brillant.
Reproduction et développement
Au cours de sa vie, une femelle pondra environ 8 fois 18 œufs. Les nymphes se développent lentement : plus d’un an est nécessaire.
Habitat
Ces cafards aiment les égouts et les canalisations. Toutefois, après leurs cousins germaniques, ils constituent la deuxième espèce à s’introduire dans les maisons.
Signe distinctif
Seules les femelles peuvent voler. Les ailes des mâles couvrent à peine la moitié de leur abdomen.

En conclusion : blatte et cafard, un même ennemi

Vous l’aurez compris, si « blatte » et « cafard » désignent un seul et même ennemi, celui-ci prend différentes formes selon les espèces. Au moment de désinsectiser votre habitat, il est important de reconnaître le type de blatte auquel vous avez affaire. Si 90% sont des cafards germaniques, il existe quelques autres espèces aux comportements bien particuliers. Pour vous débarrasser des cafards, une observation préalable s’impose…

Contacter un expert nuisibles Devis gratuit dans votre ville