Comment différencier les souris domestiques et sauvages ?

Face à une souris, il est parfois difficile de déterminer avec précision son espèce. Mais il est au moins essentiel de savoir faire la différence entre souris domestique et sauvage. Notre article vous éclaire à ce sujet !

Les caractéristiques des souris domestiques

Les souris grises, ou souris domestiques, se retrouvent partout en France, y compris en Corse et dans les îles de l’Atlantique. Ce petit rongeur à la longue queue annelée possède des oreilles arrondies, une tête et des petits pieds, un pelage gris uniforme et se veut être une espèce commensale, c’est-à-dire d’intérieur. Les souris blanches font également partie de cette famille.

Le lieu et mode de vie des souris domestiques

Les souris domestiques se déplacent dans les constructions, les entrepôts, les meules de céréales… Elles ont pour habitude de creuser des terriers. Elles ne font généralement pas de provisions mais s’installent directement au niveau des réserves de nourriture.

Les souris domestiques vivent en groupe. Une hiérarchie s’établit au niveau des mâles et des femelles, avec une grande tolérance pour les individus appartenant à un même groupe. Par contre, pour les intrus, l’agressivité est de mise.

Leur activité est principalement nocturne, mais avec un regain en fin d’après-midi. Selon la situation, ces rongeurs peuvent se déplacer entre des fermes éloignées de plus de 500m ou rester sur un même domaine de taille modeste si la nourriture y est suffisante (exploitations agricoles de type porcheries, poulaillers…).

L’alimentation des souris domestiques

Les souris grises sont omnivores et se nourrissent de tout ce qui se mange, mais pas seulement. Elles peuvent ingérer des substances telles que :

  • du savon
  • de la paraffine (chandelles)
  • du papier
  • des vêtements
  • etc.

Trouvons un professionnel dans votre ville, maintenant

demander un devis dans votre région

Grands destructeurs, ces rongeurs souillent également de leurs déjections les lieux qu’ils fréquentent.

La reproduction des souris domestiques

Les souris domestiques s’adaptent très bien à leur milieu. Si celui-ci est favorable, la reproduction peut avoir lieu quasiment toute l’année. Le nombre de petits par portée varie de 5 à 7, avec une période de gestation de 2 semaines. Les jeunes pèsent dans les 2g à la naissance et ont besoin d’être allaités jusqu’à la 4e semaine. Ils atteignent leur maturité sexuelle vers 2 mois.

Les caractéristiques des souris sauvages

Certaines espèces de souris vivent en permanence en extérieur. Plus petites que les souris domestiques, il s’agit de souris sauvages. Il est possible de les distinguer en raison de leur pelage blanchâtre au niveau du ventre.

On les retrouve plutôt dans le Sud du pays, dans des zones littorales humides, en bordure d’étangs d’eau douce ou encore dans les bois de chênes verts.

La souris sauvage est plus nomade que son homologue domestique. Elle a en outre la possibilité de mieux exploiter les milieux ouverts et sa reproduction est facilitée en raison de comportements sociaux propices aux contacts inter-individuels.

En résumé

Quelle soit domestique ou sauvage, la souris est bien souvent considérée comme un nuisible. Elle est en effet combattue à cause des maladies qu’elle peut transmettre, mais aussi pour protéger les réserves alimentaires, détruites ou rendues inutilisables à son contact. Il est donc normal que de multiples campagnes de dératisation lui soient consacrées.

Contacter un expert nuisibles Devis gratuit dans votre ville