Cafard noir : tout ce que vous devez savoir sur la blatte orientale

« Blatte orientale », la seule évocation de ce terme suscite une vive inquiétude chez les propriétaires de maisons ! Dans le passé, cette bestiole n’était présente que dans le continent africain. Aujourd’hui, nous la trouvons quasiment dans tout l’Hexagone bien qu’elle soit moins prolifique que la blatte germanique. Découvrez dans ce dossier tout ce qu’il faut savoir sur les blattes orientales (cafards noirs) ainsi que les astuces pour les éloigner de votre habitation.

La biologie des blattes orientales… aperçu !

Classification

RègneAnimal
EmbranchementArthropode
ClasseInsecte
Super-ordreDictyoptères
OrdreBlattoptères
FamilleBlattellidés
GenreBlatta
EspèceOrientalis

Les blattes orientales sont des dictyoptères de grosse taille (18 à 40 mm de longueur) et de couleur brune à noire, d’où leur surnom de « cafards noirs ». Elles sont des insectes dits « sociaux », car elles vivent en colonies.

Aspect du cafard noir

Taille18 à 40 mm
CouleurExosquelette noir brillant (parfois brun)
Morphologie·         Les femelles ont un corps large et des ailes courtes

·         Les mâles ont un corps fin et de longues ailes.

·         Les larves, plus petites, ressemblent aux adultes, mais ne sont pas pourvues d’ailes.
Espèces animales similairesBlatte de jardin (Ectobius), Blatte germanique (Blattella germanica)

Les cafards noirs ne s’installent, et ne prolifèrent, que là où la nourriture leur est accessible. Or, ils mangent de tout, qu’il s’agisse de miettes de nourritures, de papier ou de plastiques. Ainsi, nos maisons et immeubles constituent des refuges privilégiés, tout comme les boulangeries et les locaux d’entreprises. Vous les trouverez notamment à proximité des matières en décomposition ainsi que des endroits humides comme les égouts, les caves et les canalisations.

Outre la vétusté et le manque d’entretien de la maison, 3 facteurs favorisent la présence et la prolifération des blattes orientales. Ce sont l’humidité (cette espèce étant très dépendant de l’eau), l’obscurité (car elles sont lucifuges et évitent donc la lumière) et enfin une température élevée (situé entre 20 ° et 25 °C), d’où leur recrudescence dans nos maisons depuis l’avènement des systèmes d’isolation.

Caractéristiques générales de la blatte orientale

Répartition géographiqueOriginaire d’Afrique du Nord, mais présent dans quasiment toutes les régions du monde.
Localisation des gîtesLieux humides, sombres et cachés : caves, égouts, sous-sols, crevasses…
Régime alimentaireOmnivore
Type de nourriture·         Matières végétales en décomposition

·         Matières animales en putréfaction

·         Féculents

·         Sucres

·         Papier

·         Plastiques

·         Cheveux

·         Colle
Longévité7 à 13 mois
Période d’activitéToute l’année durant la nuit
Condition de température idéaleEntre 20 ° et 25 °C
Nuisance·         Propagation de bactéries

·         Leur glande dorsale et leurs excréments dégagent une odeur nauséabonde

Bon à savoir :

  • Blatta Orientalis n’est pas capable de voler
  • Cette espèce se déplace le plus souvent en horizontale et monte exceptionnellement dans les étages (maximum 1er étage en France).

Comment repérer la présence de blattes orientales ?

Les blattes orientales sont facilement repérables. C’est généralement la nuit qu’il convient de les détecter et d’apprécier le degré d’infestation. Pour ce faire, il suffit d’allumer brusquement la lumière dans une pièce sensible (notamment la cuisine).

Trouvons un professionnel dans votre ville, maintenant

demander un devis dans votre région

Les signes d’envahissement les plus fréquents sont constitués par les excréments qui ont la forme de petites pastilles noires. Autre symptôme révélant la présence de cafards noirs dans votre maison : l’oothèque. Avec des dimensions de 10x5x3 mm et une couleur brune (et parfois blanchâtre), cette dernière n’est autre que la coque contenant les œufs.

Bon à savoir :

  • Une fois fécondée, la femelle fabrique une oothèque dans son abdomen. 1 à 7 jours après sa production, elle la dépose dans un abri.
  • Une femelle Blatta orientalis peut pondre jusqu’à 8 oothèques dans sa vie, chacune contenant en moyenne 16 œufs.

Pourquoi lutter contre la blatte orientale ?

Comme nous l’avons vu tout à l’heure, cette espèce mange n’importe quoi, des matières animales en putréfaction en passant par les ordures végétales en décomposition. Ainsi, la blatte orientale dépose des germes et des bactéries dans tous les lieux qu’elle fréquente. La consommation d’aliments contaminés ou l’utilisation d’ustensiles de cuisines infectées peut causer des intoxications alimentaires, la salmonellose, la diarrhée

Puisque cet insecte est polyphage, il n’hésitera pas à dévorer du bois, du carton et du papier. Sachez qu’une grande colonie de blattes orientales peut causer de gros dégâts dans une salle d’archives ou une bibliothèque. Attention donc aux documents de valeur !

Comment la combattre ?

Les méthodes préventives

Celles-ci se basent essentiellement sur l’assainissement de votre maison :

  • Nettoyez les appareils électroménagers, les ustensiles de cuisine et les gamelles de vos animaux de compagnie après chaque utilisation.
  • Décrassez régulièrement vos placards afin d’enlever les miettes de nourriture.
  • Ne laissez pas les aliments à découvert et entreposez-les dans des boites hermétiques.
  • Assurez-vous que vos poubelles soient toujours fermées. Pensez d’ailleurs à les vider régulièrement.
  • Éradiquez les sources d’humidité : essuyez les parois de baignoire, d’évier et de lavabos, réglez les problèmes de fuites dans vos canalisations, essorez les éponges, évitez l’utilisation de fontaines décoratives…
  • Réduisez au maximum les endroits favorisant l’obscurité : bouchez les fissures, réaménagez votre intérieur afin de limiter les zones d’ombres.

Les méthodes curatives

Pour venir à bout de ces insectes, vous aurez le choix entre 3 solutions :

  • Les pièges: récipient à appâts, glue (aux environs de 30 €)…
  • Les préparations faites maison: mélangez du lait concentré avec de l’acide borique (3 € en pharmacie). Fabriquez des petites boules avec et placez-les dans les zones sensibles de la maison. Renouveler l’opération après 2 à 3 semaines.

ATTENTION :

Évitez d’utiliser la préparation à base d’acide borique (une substance toxique pour les insectes) dans le jardin, vous risquerez de tuer des insectes utiles comme les abeilles et les coccinelles.

  • Les insecticides (solutions de dernier recours) : vous aurez le choix entre les bombes insecticides (15 €) ou les IGR, aussi appelés régulateurs de croissance des insectes (10 €).

IMPORTANT :

Si l’infestation est trop importante, une désinsectisation complète est incontournable. Pour ce faire, prenez contact avec un professionnel agréé que vous trouverez facilement dans les pages jaunes.

Le coût d’un traitement contre les cafards noirs

Les tarifs pour traiter les blattes dépendent généralement :

  • Du degré d’infestation
  • Du type de traitement à effectuer (fumigation, pulvérisation, gel)
  • De la surface à traiter

Par conséquent, il est assez difficile de prévoir avec certitude le prix d’une désinsectisation de cafards noirs sans le recours au devis d’un professionnel. Néanmoins, comptez 50 à 90 € pour le traitement d’une maison d’environ 100 m2. Ce tarif inclut le déplacement du prestataire, le diagnostic, les produits et leur mise en œuvre.

Contacter un expert nuisibles Devis gratuit dans votre ville