Cafards de maison et blattes de maison : d’où viennent-ils ?

D’où viennent les cafards de maison ? Pourquoi ont-ils choisi MA cuisine, MA salle de bain ou MON garage ? Comment les en déloger rapidement ? Il n’est jamais agréable de voir apparaître l’un de ces nuisibles dans notre maison, surtout lorsqu’elle est bien entretenue… Dans ce petit guide, nous passons en revue les différents chemins qu’empruntent les blattes de maison pour s’infiltrer chez vous. Apprenez à les reconnaître pour pallier leur prolifération !

Pourquoi les blattes de maison s’infiltrent chez moi ?

En France, 4 espèces de cafards sont communes :

  • la blatte germanique ;
  • la blatte américaine ;
  • la blatte orientale ;
  • la blatte rayée, ou blatte à bandes brunes.

Une attirance pour les endroits sombres

Trouvons un professionnel dans votre ville, maintenant

demander un devis dans votre région

Un point commun à ces types de cafard ? N’aimant pas la lumière, ils s’activent surtout la nuit. Ils se réfugient volontiers dans les maisons, dans les garages et les dépendances.

Espèce de cafard
Habitat privilégié
Blatte germanique
C’est la plus célèbre, car elle s’infiltre encore davantage que les autres dans les cuisines, les salles de bain et les toilettes. En effet, elle aime avant tout les endroits chauds et humides. 90% des blattes de maison appartiennent à cette espèce.
Blatte orientale
Ce cafard apprécie les endroits humides mais plus frais. Vous le trouverez surtout dans les canalisations ou les égouts. Il peut aussi se loger près des réfrigérateurs et congélateurs.
Blatte américaine
Cette blatte est beaucoup plus grosse que les autres. Pour cette raison, elle grimpe difficilement sur les murs. Surveillez davantage vos sous-sols (cave et garage)… Faites attention également si vous tenez une boulangerie ou un autre commerce.
Blatte rayée
Ce cafard aime les endroits bien chauffés mais pas nécessairement humides… toutes les pièces de la maison feront l’affaire. Attention, on la trouve de plus en plus près des appareils liés au chauffage central. Regardez aussi derrière les armoires ou dans les bibliothèques.

Cette petite classification vous aidera à savoir d’où viennent les cafards de votre maison. Dans un premier temps, reconnaissez à quelle espèce vous avez à faire. Essayez ensuite de comprendre comment les insectes ont pu s’infiltrer chez vous.

Si vous êtes boulanger ou propriétaire d’un restaurant, il est primordial de comprendre d’où viennent les blattes et les cafards. Vous pourrez alors commencer un processus de désinsectisation pour éviter qu’ils n’envahissent complètement les cuisines.

Nous vous proposons une petite liste des évènements susceptibles de provoquer une invasion de cafards dans votre maison. Découvrez aussi les endroits à surveiller régulièrement, notamment si vous êtes un professionnel du tourisme ou de la restauration.

Comment les cafards sont-ils arrivés dans ma maison ?

Lorsque notre habitation est parfaitement propre et entretenue, on se demande vraiment par où les cafards de maison sont arrivés. Pensez bien que parfois, seules les oothèques contenant les œufs sont transportées. Les nymphes se développent sans faire de bruit et vous les découvrez à l’âge adulte. Une oothèque contient à elle seule entre 10 et 40 œufs

Des arrivées multiples via les canalisations

Les canalisations, avec leur ensemble de tuyaux et de pipes, constituent un énorme réseau d’entrée pour les blattes de maison. Surveillez régulièrement l’état de votre plomberie, notamment dans les cuisines et les salles de bain.

Les appareils ménagers déjà infestés

On retrouve souvent les cafards dans les moteurs des appareils électroménagers, tels que :

  • les machines à laver ;
  • les chauffe-eaux ;
  • les frigidaires ;
  • les lave-vaisselles ;
  • les gazinières…

Ils peuvent entrer par un autre moyen et s’y loger ensuite, ou déjà se trouver dans les appareils que vous ramenez chez vous. Faites bien attention si vous êtes un client régulier des sites de vente entre particuliers ou des entrepôts spécialisés dans les produits de seconde main : le bon coin, Emmaüs… Même si les appareils sont très propres, il existe toujours le risque de trouver une oothèque dans une machine à laver, par exemple.

Les grilles des conduits d’aération ou de chauffage

Il est possible que les blattes entrent par les conduits d’aération et les appareils de chauffage. Faites particulièrement attention aux systèmes de ventilation dans les salles de bain ou la cuisine. Souvent, elles restent logées derrière les grilles. Si vous apercevez l’une d’entre-elles, entamez une désinsectisation à cet endroit.

La maison des voisins est envahie ?

Si l’appartement de vos voisins connaît une invasion de cafards, mieux vaut prévenir que guérir. En effet, les blattes de maison se déplacent beaucoup. Elles pourraient arriver chez vous via les canalisations, le mur, les portes… Faites particulièrement attention si vous habitez au-dessus d’un restaurant ou d’un commerce. Près d’une buanderie, prenez aussi vos précautions.

Une entrée discrète via les fissures dans les murs…

Seules les plus petites espèces de cafards, comme les blattes germaniques, pourront se déplacer sur les murs. Ce sont elles qu’il faudra surveiller en particulier. Dans tous les cas, si votre maison est en rénovation, faites bien attention. Les personnes qui se logent dans des habitations modernes, avec des murs lisses et parfaitement entretenus, courront moins de risques.

…la porte ou les fenêtres !

On n’oublie pas, bien sûr, les ouvertures traditionnelles. Evitez au maximum de les laisser ouvertes la nuit en zone humide. Les cafards pourraient venir chercher de la nourriture dans votre cuisine ou votre garde-manger.

Et si j’avais ramené des blattes de maison chez moi ?

Outre ces lieux communs, il existe diverses occasions propices à ramener des cafards chez soi. En effet, si les blattes de maison circulent vite, il arrive parfois que ce soit nous qui les ramenions, contre notre bon gré. Comment ? Explications !

Une virée au restaurant

Cafard, gardon, bogue… nos ennemis se trouvent parfois là où on ne les attend pas. Si vous êtes adepte des plats à emporter, vérifiez bien que les emballages ne contiennent pas des oothèques. Plusieurs internautes relatent cette expérience désagréable !

Un retour de vacances

Le voyage est une autre cause possible. Les cafards regorgent d’imagination pour se faufiler dans les endroits où on ne les attend pas… Voici quelques exemples.

Vacances
Refuges des blattes de maison
Un voyage en auto-stop
Les voitures sont plus ou moins bien entretenues. Un cafard a pu se glisser dans votre sac à cette occasion.
Un séjour en location
Chez un particulier, en auberge de jeunesse ou dans un hôtel, de nombreuses cachettes sont possibles : chaussures, vêtements, serviettes…
Une infiltration dans mon sac…
Que cela soit pendant votre séjour ou votre trajet, des cafards pourraient se faufiler dans vos bagages.
…ou dans celui d’un visiteur !
La logique est la même si vous avez accueilli quelqu’un récemment. La menace est encore plus grande pour les restaurateurs et les commerçants.
Les souvenirs
Un petit bibelot peut être le nid d’une oothèque… faites attention. Dans la même veine, les adeptes de brocantes seront sur leurs gardes.

Prenez garde aux emballages des cartons

Les déménagements sont des occasions toutes trouvées pour l’infiltration des blattes de maison. Si vous ramassez des cartons et des emballages dans la rue, veillez à bien examiner leurs contours.

Comment se débarrasser des cafards de maison ?

Une fois chez vous, les œufs des cafards éclosent en quelques semaines. Si vous êtes victime d’une invasion de blattes de maison, plusieurs solutions s’offrent à vous pour la stopper :

  • les pièges à cafard faits maison ;
  • l’eau savonneuse ;
  • les insecticides spécial blattes ;
  • en cas d’urgence, l’aide d’un professionnel.
Contacter un expert nuisibles Devis gratuit dans votre ville