Qu’est-ce que la blatte germanique ? Tout savoir de ce cafard

Espèce la plus répandue en Europe, la blatte germanique (Blattella Germanica) représente 90% des infestations. Mais contrairement à son nom, cet insecte n’a pas de sang germanique ! Comme la majorité des blattes, elle provient d’Afrique de l’Ouest et son arrivée en bateau dans nos régions remonte à environ deux siècles. Le cafard germanique a ainsi commencé par envahir les ports avant de s’attaquer aux villes.

La morphologie de la blatte germanique

La blatte germanique, ou blatte dorée, mesure en moyenne entre 10 et 16mm de long. La femelle est plus large que le mâle. De couleur brun clair à bronze, il est assez facile de la reconnaître en raison de ses 2 bandes foncées. Celles-ci sont positionnées de manière parallèle, depuis la tête jusqu’à la base des ailes.

Même si la blatte germanique possède des ailes, elle ne peut pas effectuer un vol régulier.

Concernant les élytres à l’âge adulte, ceux-ci sont :

  • plus longs que le corps chez la femelle
  • plus courts que le corps chez le mâle

Le cycle biologique de la blatte germanique

Au niveau de l’arrière-train, la femelle blatte germanique porte une poche remplie d’œufs : l’oothèque. Cette coque, gluante et difficile à écraser, est de forme rectangulaire (7x3mm) et de couleur brun brillant.

En moyenne, chaque oothèque peut contenir jusqu’à 40 œufs, que la femelle porte jusqu’à leur éclosion. L’incubation des œufs dure pendant 17 jours et l’état de nymphe entre 40 et 65 jours. Au cours de sa croissance, la nymphe va subir 7 métamorphoses et augmenter de taille à chacune d’entre elles.

Trouvons un professionnel dans votre ville, maintenant

demander un devis dans votre région

Sachez que pendant toute sa vie (généralement entre 3 et 6 mois), une femelle va pondre environ 7 oothèques et donc donner naissance à près de 300 individus.

L’habitat de la blatte dorée

Comme la plupart des autres espèces de blattes, le cafard germanique apprécie tout particulièrement les lieux sombres, chauds et humides dans nos habitations :

  • dessous d’éviers et de baignoires
  • cachettes derrière le gros électroménager, surtout celui dégageant de la chaleur (machine à laver, lave-vaisselle, moteur du réfrigérateur…)
  • chauffe-eau
  • conduits divers : bouches d’aération, colonnes de vide-ordures, baguettes électriques…
  • recoins et charnières des placards
  • faux-plafond
  • derrière les tapisseries
  • etc.

Mais l’endroit où il est le plus souvent facile de repérer des cafards dorés est le coin poubelle sous l’évier !

Identifier la présence de blattes germaniques

Afin de vérifier si vous êtes en présence de cafards germaniques à votre domicile, essayez de repérer l’endroit où se trouvent les « nids » (lieux décrits précédemment). Si vous trouvez des coques d’oothèques vides mais aussi des excréments (petits points noirs sous forme de poussière, dans les tiroirs ou les angles de plafond), cela est un signe d’infestation.

Note : les blattes dorées ne construisent pas vraiment de nid mais plutôt des lieux de rassemblement, ces insectes étant à caractère grégaire (vivant en groupe).

En résumé

Les blattes germaniques sont des nuisibles, à l’instar de tous les autres cafards. Quand la colonie de blattes devient trop importante dans la cuisine, les insectes vont alors envahir les autres pièces du logement, telles que la salle de bains, les toilettes, le séjour et parfois même les chambres ! Il est donc essentiel de les éliminer dès la constatation de leur présence. Pour ce faire, nous pouvons vous mettre en relation avec des spécialistes dans votre région. Recevez plusieurs devis gratuits et faites appel à un professionnel pour vous débarrasser rapidement des cafards germaniques.

Contacter un expert nuisibles Devis gratuit dans votre ville