Abeille, bourdon, faux bourdon ? Comment les différencier ?

Les abeilles et les faux bourdons sont des insectes hyménoptères. Bien qu’ils appartiennent à la même famille, ces deux espèces ont très peu de choses en commun. Il tient de préciser que le faux bourdon est le mâle de l’abeille. Ce dernier partage le même habitat, la même nourriture, mais n’a pas les mêmes comportements que les femelles.

Les abeilles en bref

Une colonie d’abeilles, quelle que soit l’espèce, se compose de trois individus, à savoir :

  • La reine
  • L’ouvrière
  • Le mâle ou faux bourdon

Ces trois catégories d’abeilles sont interdépendantes. L’une ne peut pas survivre sans l’autre.

La reine

La reine des abeilles est le seul individu fertile de la ruche. Elle est capable de pondre jusqu’à 2000 œufs par jour. Pour diriger les travaux des ouvrières, la reine utilise des signaux olfactifs que l’on connaît également sous le nom de phéromones. La reine est reine, non seulement parce qu’elle est fertile, mais aussi parce que c’est elle qui dirige tous les membres de la colonie.

Depuis la ponte d’un œuf, il ne faut qu’une quinzaine de jours à une reine pour sortir de sa cellule royale. Elle est immédiatement fertile, mais ne commencera ses vols de fécondation que vers l’âge de 10 jours. Cette reine se fait féconder en plein vol, plusieurs fois par différents mâles, ce qui lui permet de remplir sa cavité à semence. Cette réserve de sperme lui permettra de féconder les œufs durant toute la durée de sa vie.

L’ouvrière

L’ouvrière ne devient adulte qu’après trois semaines. Pendant les premières 48 heures de sa vie, la travailleuse va s’affairer à nettoyer les alvéoles à couvain. Du troisième au douzième jour, elle va nourrir les jeunes larves. Après cela, elle est autorisée à sortir pour récolter du nectar et du pollen. Elle va ensuite se consacrer exclusivement à l’élaboration du miel, à la construction des rayons de cire et à la protection de la ruche. Depuis sa ponte, il lui faut 21 jours pour sortir de son alvéole.

Le mâle ou faux-bourdon

Trouvons un professionnel dans votre ville, maintenant

demander un devis dans votre région

Le faux bourdon, parfois appelé abeillaud, est le mâle de l’abeille. Cet insecte est en fait le produit de l’éclosion d’un œuf non fécondé. Contrairement à l’abeille travailleuse, le faux bourdon ne possède pas de dard. Il est également exempté du travail de récolte du pollen et du nectar. Le rôle principal de cet insecte est de s’accoupler avec une reine fertile durant un vol nuptial, et auquel il ne survit pas.

Les faux bourdons ne s’accouplent pas tous avec la reine d’une seule et même colonie. Ces insectes vont de ruche en ruche, ce qui favorise le brassage génétique des prochaines générations d’abeilles. La copulation se déroule généralement à un endroit où se réunissent les faux bourdons. Jusqu’à ce jour, les scientifiques ne savent pas comment ils déterminent ces endroits.

Un faux bourdon atteint sa pleine maturité sexuelle à 21 jours après sa naissance. Ceux-ci meurent quelques instants après s’être accouplés avec une reine vierge. Notez que dans une ruche, un seul cadre dadant est capable de donner naissance à 2000 mâles. En théorie, ces milliers de faux bourdons vont se mettre à féconder une centaine de reines. C’est une bonne chose qu’il y a autant de mâles, car cela rehausse les chances des reines d’être fécondées.

Le bourdon en bref

Le bourdon, de son nom scientifique Bombus terrestris, est un insecte social volant de la famille des Apidés. À l’instar de l’abeille mellifère, les bourdons se nourrissent du nectar des fleurs. Ils récoltent également le pollen qui servira à nourrir leurs larves. Ces hyménoptères sont donc très utiles pour la flore, car ils contribuent au phénomène de la pollinisation.

Il est aisé de reconnaître un bourdon. Physiquement parlant, il est plus trapu et plus velu que les abeilles domestiques ou sauvages. Par ailleurs, les colonies de bourdons sont inlassablement créées annuellement, tandis que celles des abeilles sont permanentes. Et si la reine des bourdons participe au début à la création de la colonie et à l’approvisionnement de la nourriture, la reine des abeilles, elle, se consacre exclusivement à la ponte des œufs.

En fait, le bourdon est totalement différent de l’abeille et du faux bourdon. Comme il est plus velu, il est capable de produire sa propre chaleur corporelle. Ce faisant, il peut sortir voler alors que la température est relativement basse (5 °C). Une abeille ne peut sortir que si la température extérieure gravite autour de 15 °C.

Tout comme les autres hyménoptères, le bourdon est capable de voler grâce au tourbillon d’air engendré par le mouvement descendant de ses ailes. Bien qu’il soit beaucoup plus léger que l’air, le bourdon demeure très rapide. Il peut parcourir une distance de trois mètres à la seconde. Les naturalistes comparent sa capacité de voler au déplacement d’un nageur dans un bassin.

Par ailleurs, le bourdon est plus gros que le faux bourdon (le mâle de l’abeille). La confusion entre ces deux espèces vient du fait que le faux bourdon est nommé ainsi.

Tous les bourdons passent par 4 stades de développement, à savoir :

  • L’œuf
  • La larve
  • La nymphe
  • L’imago ou l’adulte

Seules les jeunes reines fécondées parviennent à passer l’hiver. Au printemps, elles commencent à créer de nouvelles colonies après avoir trouvé l’emplacement idéal. Généralement, la reine bourdon construit son nid sous terre, dans une cavité déjà existante. Il peut s’agir d’un trou créé naturellement ou d’un terrier de rongeur abandonné. L’intérieur est tapissé par la reine par des herbes, de la mousse et des feuilles. Après avoir construit les premières cellules, elle y dépose ses premiers œufs qui vont se transformer en travailleuses après quelques jours. Ces ouvrières vont alors s’occuper des prochaines générations de bourdons produites par la reine.

Comment distinguer les abeilles des faux bourdons ?

Les abeilles femelles, les faux bourdons et les bourdons ne se ressemblent pas du tout.

L’abeille (reine et ouvrière)
Le faux bourdon
Le bourdon
Dimensions
Les reines sont grandes. Elles peuvent atteindre 2 centimètres. Quant aux ouvrières, leur taille moyenne est de 1 cm.
Les faux bourdons sont plus petits que les reines et les ouvrières.
Le bourdon peut faire entre 10 et 32 mm de long.
Couleurs
Les couleurs des abeilles varient en fonction de l’espèce, mais généralement, elles sont brunes et jaunes.
Les faux bourdons sont également bruns et jaunes.
Le corps du bourdon est noir et jaune.
Caractéristiques
La reine ne sort jamais, elle se consacre à la ponte. Ce sont les ouvrières que l’on aperçoit en train de butiner sur les fleurs.
Les faux bourdons ne possèdent pas de dard, donc ils ne piquent pas. Ils ne peuvent donc pas se défendre en cas d’attaque d’un prédateur.
Ces insectes ont une apparence trapue. Ils sont robustes et sont couverts de poils.

La durée de vie des abeilles, faux bourdons et bourdons

Il va de soi que les abeilles, les faux bourdons et les bourdons n’ont pas la même durée de vie.

L’abeille (reine et ouvrière)
Le faux bourdon
Le bourdon
Durée de vie
La reine d’une ruche peut vivre jusqu’à 5 ans nourrie exclusivement avec de la gelée royale.
Quant à l’ouvrière, elle meurt au bout de quelques semaines. La durée de vie optimale d’une travailleuse est de 150 jours.
La durée de vie d’un faux bourdon varie entre 20 et 50 jours. En effet, l’insecte meurt après avoir fécondé une femelle.
Tous les bourdons d’une colonie meurent au crépuscule de l’hiver. Seules les reines fécondées survivent pour recommencer le cycle.
Contacter un expert nuisibles Devis gratuit dans votre ville