Guêpe tarantula hawk ou guêpe pepsis : la tueuse d’araignées

La guêpe pepsis est un insecte hyménoptère, de la famille des Pompilidés qui vit sur le continent américain, en Australie, en Afrique, en Inde et en Asie du Sud-Est. Également connue sous l’appellation de tarantula hawk, ou faucon tarentule en français, la guêpe pepsis est en fait un redoutable insecte parasitoïde. Elle est crainte par des insectes plus gros, à l’exemple des araignées de la classe des tarentules.

Classification scientifique de la guêpe pepsis

La guêpe pepsis est un insecte solitaire appartenant à l’une des nombreuses espèces des genres Pepsis et Hemipepsis.

Royaume
Animalia
Phylum
Arthropodes
Classe
Insecta
Ordre
Hyménoptères
Sous-ordre
Apocrite
Superfamille
Vespoidea
Famille
Pompilidae
Sous-famille
Pepsinae
Tribu
Pepsini

La guêpe pepsis : description et fiche d’identité

La guêpe pepsis est l’une des plus grosses guêpes du monde. Les espèces les plus connues peuvent faire jusqu’à 5 centimètres de longueur. Elles possèdent un dard qui peut atteindre 7 millimètres. Il est tout à fait normal que la piqûre de cet insecte soit considérée comme la deuxième plus douloureuse au monde. Aussi, si vous tombez nez à nez avec cette guêpe, gardez votre calme, tournez-lui le dos et battez les talons pour vous éloigner le plus vite possible.

La guêpe pepsis possède un corps bleu-noir et des ailes d’une couleur rouille très brillante. Certaines espèces peuvent avoir des ailes noires avec des reflets bleus. Cette coloration vive du corps et surtout des ailes est un aposématisme. Ce mécanisme de défense naturel lui permet de faire comprendre à ses prédateurs potentiels qu’elle est capable de délivrer une puissante piqûre qui peut leur être fatale.

Les longues jambes de la guêpe pepsis sont serties et terminées avec des griffes crochues qui lui permettent de mieux accrocher ses victimes.

La guêpe faucon tarentule en bref :

Dimensions
4 à 8 cm de la tête au bout de l’abdomen
Taille de l’aiguillon
4 7 mm
Envergure de l’insecte
15 cm
Autres caractéristiques
La guêpe pepsis est un super prédateur

La guêpe pepsis : une dangereuse chasseuse d’araignées

Trouvons un professionnel dans votre ville, maintenant

demander un devis dans votre région

La guêpe pepsis femelle est une redoutable chasseuse d’araignées, et elle affectionne tout particulièrement les tarentules.

La guêpe pepsis possède diverses techniques de chasse qu’elle adapte en fonction du comportement de sa proie. Généralement, elle prend en chasse l’araignée errante qui n’est pas en train de construire une toile ou un terrier. La guêpe pepsis reste en retrait ou vole au ras du sol à la recherche d’une tarentule. Dès qu’elle en trouve une, elle fonce dessus à grande vitesse. Quant aux autres espèces de guêpes, elles préfèrent inspecter les anfractuosités des murs et des arbres pour déloger les araignées qui y auraient élu domicile. Les autres s’attaquent directement aux toiles, tout en évitant les fils gluants.

Après une lutte acharnée qui peut durer plusieurs heures, la guêpe pepsis femelle parvient toujours à piquer la tarentule avec son dard, ce qui la paralyse entièrement. L’araignée est ensuite trainée dans un nid qui a spécialement été préparé à l’avance. Après cela, la guêpe pepsis dépose un œuf sur le ventre de sa proie. Avant de s’en aller, elle prend soin de bien recouvrir l’entrée de son nid.

Le sexe des larves est déterminé au moment de la fertilisation. Si les œufs fécondés donnent des femelles, les œufs non fécondés produisent des mâles. Lorsque la larve de la guêpe pepsis est assez mature pour sortir, elle crée une ouverture en forme de trou dans l’abdomen de l’araignée. Elle s’en nourrit voracement, en évitant ses organes vitaux afin de la maintenir en vie le plus longtemps possible. Après plusieurs semaines, la larve se métamorphose en guêpe pepsis adulte. Elle sort de l’abdomen de l’araignée et se mettra à poursuivre son cycle.

La guêpe pepsis adulte est un nectarivore. Pour ceux qui l’ignorent, un nectarivore est un animal ou un insecte dont les besoins en nutriments et en énergie sont satisfaits par du nectar riche en sucre et qui est produit le plus souvent par des plantes à fleurs. Les préférées de cet insecte sont :

  • Les arbousiers occidentaux
  • Les mesquites
  • Les asclépiades

Elle consomme également des fruits fermentés qui sont susceptibles de les enivrer. Contrairement à la femelle, la guêpe pepsis mâle ne chasse pas. Le mâle passe son temps à pratiquer un comportement que les biologistes et naturalistes ont baptisé top of the Hill (sommet de la colline). Ainsi, il reste assis sur de hautes plantes pour guetter le passage des femelles qui sont en état de se reproduire. Le mâle courtise la femelle et commence la fécondation.

Ces guêpes sont très actives les jours d’été, bien qu’elles n’aiment pas tellement les températures très élevées. Les guêpes pepsis ne sont pas agressives, d’ailleurs elles hésitent toujours avant de piquer un être vivant qui ne sont pas leurs proies.

Répartition géographique de la guêpe pepsis

La guêpe pepsis est encore très peu observée en Europe, mais cela ne signifie pas qu’elle n’y est pas présente. Cet insecte parasitoïde est surtout présent en Inde, en Asie du Sud-Est, en Australie, et dans les Amériques. Il existe près d’une vingtaine d’espèces de guêpes pepsis aux États-Unis surtout dans les déserts, et la plus forte colonie de guêpes pepsis a été retrouvée en Utah. Les deux espèces les plus répandues aux États unis sont la Pepsis Grossa et la Pepsis Commune qui sont difficiles à distinguer. Les deux espèces ont presque les mêmes coloris. Elles ont le corps bleu métallisé, les antennes rougeâtres et les ailes orange vif qui deviennent transparentes lorsqu’elles sont exposées à la lumière.

En 1989, l’État américain du Nouveau-Mexique a choisi la guêpe faucon tarentule pour devenir son insecte officiel. Ce choix a été justifié par un groupe d’enfants d’une école primaire locale qui ont mené des recherches sur les États qui ont adopté ces insectes. Parmi les trois insectes présélectionnés et proposés à une élection à l’échelle de l’État, c’est la guêpe pepsis qui en est sortie gagnante.

En Amérique du Sud, où il a été recensé plus de 25 espèces, son expansion s’arrête en Argentine.

La piqûre de la guêpe pepsis

Très peu d’animaux sont capables de chasser la guêpe pepsis. L’oiseau nommé roadrunner et qui se trouve au Mexique et dans le Sud-Ouest des États-Unis est le seul capable de le faire. Outre la tarentule, la guêpe pepsis chasse d’autres proies, telles que :

  • Les mouches
  • Les papillons de nuit
  • Les coléoptères
  • Les abeilles

Les guêpes pepsis ne sont hostiles qu’envers leurs proies et leurs prédateurs. Ces insectes sont relativement dociles et elles ne piquent que si elles ne décèlent une provocation ou un danger. Comme nous le disions un peu plus tôt, la piqûre de cette guêpe est l’une des plus douloureuses au monde. Non seulement la douleur est très intense, mais elle peut durer jusqu’à cinq minutes. Des chercheurs auraient affirmé que cette douleur était immédiate, atroce, implacable. Elle est vive que la seule chose à faire lorsqu’on y est confrontée est de crier. En matière d’échelle, la piqûre d’une guêpe se situe au plus près du sommet de l’indice de douleur de Schmidt, juste derrière la morsure de la fourmi. La piqûre d’une guêpe est susceptible de provoquer une allergie, mais elle n’est pas dangereuse en soi. Elle ne demande aucun soin médical particulier. Une rougeur locale peut apparaitre, mais elle finira par disparaître avec la douleur après une semaine.

Contacter un expert nuisibles Devis gratuit dans votre ville