Abeille noire ou abeille xylocope : c’est la même chose ?

L’abeille xylocope et l’abeille noire sont deux espèces d’hyménoptères totalement différentes. Physiquement, elles n’ont rien de semblable, et si l’abeille noire est un insecte social, l’abeille xylocope est un pur solitaire.

L’abeille noire : l’espèce la plus recherchée des apiculteurs

D’une ethnie très ancienne, l’abeille noire, également connue par l’appellation scientifique Apis mellifera mellifica serait d’origine africaine. Cette espèce serait arrivée en Europe en s’introduisant dans les navires qui ont traversé le détroit de Gibraltar. Actuellement, l’abeille noire est la race d’abeille la plus populaire et la plus exploitée en France. Ses divers écotypes sont présents sur l’ensemble du territoire.

L’abeille noire est une remarquable butineuse, d’ailleurs, c’est pour cela qu’elle est si populaire parmi les apiculteurs. Cet insecte est capable de récolter du pollen et du nectar sur de nombreuses variétés de fleurs. Par ailleurs, elle se distingue des autres espèces d’abeilles par ses performances exceptionnelles dans la pollinisation des plantes à fleurs. Retenez également que l’abeille noire est la seule capable de produire à profusion du miel, de la gelée royale, de la cire, de la propolis et du venin à usage médical.

Description de l’abeille noire

L’abeille noire n’a strictement rien de similaire avec l’abeille xylocope, si ce n’est au niveau de certains aspects morphologiques.

Allure
L’abeille noire est plutôt trapue
Couleurs
L’abeille noire est noire ou brun foncé. Elle possède des taches brunes ou jaunes à la base de l’abdomen. Son anneau abdominal n’est pas complet.
Abdomen
Cette abeille est velue. Elle possède des poils longs sur son abdomen.
Tomentum
Le tomentum de cette abeille est noir et très étroit.

Comportement de l’abeille noire

L’abeille noire de pure race est douce et rarement agressive, notamment si elle est logée dans un endroit qui répond à ses besoins de confort. Par contre, les espèces hybrides ont un caractère défensif qui les rend très difficiles à travailler. Sans raison apparente, elles peuvent se mettre à piquer les individus qui s’approchent un peu trop près d’elles.

Il n’empêche que l’abeille noire est très bonne gestionnaire. Comme elle gère bien ses réserves de nourriture, elle n’a pas besoin d’aller piller la nature. Elle serait même capable de régulariser sa population en fonction de la quantité de nectar qu’elle a à sa disposition.

Trouvons un professionnel dans votre ville, maintenant

demander un devis dans votre région

En outre, l’abeille noire est aimée des apiculteurs du fait qu’elle s’adapte parfaitement bien à son milieu, son environnement et les diverses conditions climatiques. Elle est capable de voler et de s’orienter à basse ou à haute température. Les années et les multiples changements de décor et d’emplacement n’ont pas réussi à entacher ce formidable patrimoine génétique de l’abeille noire.

Autre détail qui mérite d’être mentionné : l’abeille noire est très résistante. Cette espèce rustique résiste parfaitement bien à l’hiver et aux maladies. D’ailleurs, elle est l’une des rares races d’abeilles qui peuvent survivre en haute montagne, là où les hivers sont longs et rigoureux. Il tient de préciser que l’abeille noire est la seule race qui possède la faculté de remérage ou d’anecbalie. En effet, les abeilles d’une colonie peuvent spontanément démarrer un élevage royal lorsque la reine commence à produire moins de phéromones. Une situation exceptionnelle peut alors se présenter : il y aura deux reines dans la colonie. Cet état n’est que passager, car la jeune reine finira par mettre un terme à cette cohabitation en tuant la vieille reine au bout de quelques semaines. Le même scénario va se répéter encore et encore ce qui contribue à maintenir la stabilité de la production de larves dans la colonie.

Les qualités des abeilles sont tellement nombreuses, qu’elles sont souvent conseillées aux débutants qui souhaitent démarrer l’apiculture dans les meilleures conditions.

Le seul bémol connu en ce qui concerne les abeilles noires est qu’elles sont assez craintives. Si un prédateur s’approche un peu trop près de leurs colonies, elles risquent de s’y terrer, ce qui risque fortement d’altérer la production de miel ou de cire.

Autres caractéristiques de l’abeille noire

L’abeille noire possède diverses caractéristiques fortes impressionnantes. Elles sont doublement appréciées pour :

  • La longévité des reines, des ouvrières et des mâles
  • Leur forte rusticité hivernale
  • La faible tendance à l’essaimage
  • Leur forte prévoyance face aux dangers

L’abeille xylocope : une espèce très utile pour le jardin

L’abeille xylocope ou abeille charpentière est un hyménoptère de la famille des Apidés. Son surnom, ainsi que son nom scientifique lui ont été attribués en raison de son comportement de nidification. En effet, l’abeille xylocope a pour habitude de creuser du bambou ou du bois mort afin d’y entreposer ses œufs. En ce sens, elle est donc plus foreuse qu’architecte. Dans certains départements, cette espèce est surnommée « abeille perce-bois » ou « perceuse de bois ». Vous voyez par-là que ses sobriquets décrivent encore son comportement nidifcatoire. Quant à l’appellation scientifique « abeille xylocope », elle fait surtout référence aux bourdons et à leurs vols lourds.

Description de l’abeille xylocope

L’abeille xylocope est souvent comparée à un gros bourdon en raison de son vol assez bruyant. Généralement, cet insecte ne sort butiner le pollen des fleurs que lorsqu’il fait chaud. Il possède une robuste trompe et des puissantes mandibules qui lui permettent de creuser le bois.

Allure
L’abeille xylocope est dodue.
Couleurs
L’abeille xylocope se reconnaît aisément par sa couleur noire bleutée. Ses ailes membraneuses sont translucides et violettes.
Abdomen
L’abeille xylocope a le corps poilu et massif. Elle peut mesurer jusqu’à 30 mm pour une envergure de 55 mm.
Tomentum
Elle possède des poils noirs très courts sur l’ensemble de son corps.

Malgré son aspect très impressionnant, l’abeille xylocope ne représente aucun danger pour l’humain. Pour ainsi dire, il ne s’attaque qu’aux bois qui sont déjà attendris par l’humidité.

Comportement de l’abeille xylocope

L’abeille xylocope est une race d’abeille inoffensive. Elle ne pique que pour se défendre, et encore, elle ne crée aucun dégât notable dans le jardin comme le font les nuisibles. Au contraire, l’abeille xylocope est un excellent auxiliaire de jardinerie. Cette solitaire pollinise les arbres, les plantes, les végétaux et les arbres du jardin ce qui assure une très bonne fructification. Les fleurs d’ornementation du jardin vont donner de belles graines qui serviront à la multiplication de la plante.

L’abeille charpentière est une fine bouche. Quotidiennement, elle visite toutes sortes de fleurs sauvages et de plantes qui délivrent du nectar, mais elle a une préférence pour les fleurs mellifères des friches, des jardins et des prairies. Il arrive qu’elle se rende dans les champs de pois de senteur pour en récoler du pollen.

Il est dit que l’abeille xylocope n’est pas une abeille sociale, mais il est possible de l’inciter à s’installer dans votre jardin. Pour ce faire, il suffit de disposer à certains endroits des bois tendres. Autrement, vous pouvez construire des hôtels à insectes en bois avec plusieurs étages.

L’abeille xylocope ne se reproduit qu’à la fin du printemps, lorsqu’il fait chaud. Elle est reconnue pour ses étonnantes facultés de forage, mais il arrive que l’abeille xylocope aille se contenter des trous déjà creusés par des insectes xylophages.

Autres caractéristiques de l’abeille xylocope

Le comportement social de l’abeille xylocope est sujet à diverses interrogations venant des naturalistes. En effet :

  • La femelle cohabite avec sa descendance jusqu’à ce qu’elle atteigne l’âge adulte
  • Le contact est maintenu par les membres d’une même famille
  • L’accouplement se fait juste après l’hibernation
  • Les femelles ont une durée de vie plus longue
Contacter un expert nuisibles Devis gratuit dans votre ville