Comment réussir à différencier une abeille d’une guêpe ?

Les abeilles et les guêpes font partie d’une même famille, celle des hyménoptères, mais il n’empêche que ces deux espèces sont complètement différentes. Outre le fait d’être des insectes volants, l’abeille et la guêpe sont toutes les deux très utiles pour l’environnement. En effet, si les abeilles sont essentielles pour la pollinisation des fleurs et des arbres, les guêpes régulent les populations des nuisibles en les mangeant ou en y pondant leurs œufs. Mais comment réellement différencier ces deux insectes ?

Qu’est-ce qu’une abeille ?

L’abeille est un insecte hyménoptère social dont de nombreuses espèces font l’objet d’un élevage. Ces apidés sont réputés pour le miel et la cire qu’ils produisent à profusion dans leurs ruches.

Les abeilles jouent un rôle capital dans la reproduction des plantes, notamment par la pollinisation. Le pollen ou gamète mâle parvient à entrer en contact avec les parties reproductrices des autres fleurs par le biais de l’abeille. Précisons que le pollen et le nectar des fleurs sont à la base de l’alimentation des abeilles adultes. Après en avoir cherché, l’abeille va le stocker dans sa ruche afin de constituer des réserves pour l’hiver.

L’habitat des abeilles

Les abeilles sont des insectes sociaux. Elles construisent leurs nids sur des branches d’arbres, dans la cime des arbres ou dans le creux des arbres. Il arrive qu’elles décident de s’établir à l’intérieur des habitations humaines, comme les combles, les greniers, les dépendances et les abris de jardin.

Elles peuvent également vivre dans des ruches qui sont des maisons construites par des apiculteurs dans leurs jardins. Des cadres sont disposés à l’intérieur de ces ruches qui facilitent la récolte du miel ou de la cire. Lorsque les premiers cadres des ruches sont pleins, les apiculteurs en rajoutent d’autres sur le dessus pour que les abeilles puissent accroître leurs productions de miel.

L’organisation de la colonie d’abeilles

Les abeilles sont des insectes très organisés. Au sein d’une même ruche, il y a différentes abeilles :

  • La reine : c’est la femelle fertile de la colonie. Elle est plus grande que les autres et son rôle est de pondre et de féconder les œufs jusqu’à ce qu’elle soit remplacée par une reine plus jeune et plus productive encore.
  • Les travailleuses : ces ouvrières ont pour tâche de trouver de la nourriture, d’entretenir et de protéger la colonie.
  • Les faux-bourdons : ces mâles ne servent qu’à la fécondation de la reine. Ils meurent juste après l’accouplement.

Qu’est-ce qu’une guêpe ?

Trouvons un professionnel dans votre ville, maintenant

demander un devis dans votre région

La guêpe est un hyménoptère pouvant être social ou solitaire. Elle possède un abdomen annelé qui est noir et jaune. Dans leur majorité, les guêpes femelles sont dotées d’un aiguillon venimeux.

L’habitat des guêpes

Les guêpes ne sont pas des insectes domestiques. Elles construisent leurs habitats à partir d’une pâte qui contient de la fibre de bois et des sécrétions buccales. Une fois asséchée, cette pâte finira par ressembler à du papier mâché lorsqu’elle sèche. Les guêpes prennent soin de bien dissimuler leurs nids. Si certaines espèces les construisent dans la cime des arbres, sur une corniche ou dans un grenier, d’autres les bâtissent sous terre. Pour ce faire, elles peuvent se mettre à creuser la terre ou à profiter d’un trou déjà existant.

Organisation de la colonie des guêpes

La structure sociale des guêpes n’est pas tellement différente de celles des abeilles. La colonie possède :

  • Une reine : cette femelle fertile est la toute première à entamer la construction de la colonie. Elle ne s’arrête de bâtir et de trouver de la nourriture que lorsque les ouvrières sont prêtes à assurer la relève. Lorsque les jeunes reines sont fécondées, elles partent pour trouver un abri jusqu’au prochain printemps et recommencer le cycle.
  • Les ouvrières : ces travailleuses ont pour mission de trouver des sources de protéines pour les larves, d’agrandir le nid et de le protéger en cas d’attaque d’un prédateur.
  • Les mâles : ces insectes n’ont qu’une seule mission : s’accoupler avec les jeunes reines pendant un vol nuptial. Peu après ils meurent.

Comment faire la différence entre l’abeille et la guêpe ?

Les abeilles et les guêpes sont petites, mais elles nous inspirent une crainte qui est parfois injustifiée. Lorsque l’un de ces insectes se montre un peu trop entreprenant, la seule chose qui nous vient à l’esprit est de tourner nos talons et nous enfuir. On ne s’arrête pas aux détails qui peuvent les différencier. Or, il est aisé de distinguer ces deux insectes rien qu’en les observant au vol.

Les différences physiques de l’abeille et de la guêpe

Physiquement parlant, l’abeille et la guêpe n’ont strictement rien de commun.

L’abeille
La guêpe
Tomentum (poils)
L’abeille possède des poils denses et plumeux.
Chez la guêpe, les poils sont droits, lisses et peu abondants.
Tailles
L’abeille fait en moyenne 12 mm.
Une guêpe peut mesurer jusqu’à 18 mm. Certaines espèces peuvent faire 8 cm.
Couleurs
L’abeille est brune et rayée avec des bandes noires.
La guêpe est jaune vif et noir.
Morphologie
L’abeille est trapue.
Chez la guêpe, l’abdomen est séparé de son thorax.

Les différences alimentaires entre l’abeille et la guêpe

Il va de soi que l’abeille et la guêpe n’ont pas le même régiment alimentaire.

L’abeille
La guêpe
Régime alimentaire
Les abeilles se nourrissent exclusivement de pollen et de nectar qu’elles récoltent pendant la phase de butinage.
Les guêpes sont des insectes omnivores. Elles mangent quasiment de tout, comme la viande, le poisson, le sucre. Ce sont d’habiles chasseuses d’insectes. Elles se repaissent également de tous les nuisibles qui se trouvent dans nos jardins.
Tout comme les abeilles, les guêpes se nourrissent également de nectar de fleurs.

C’est principalement pour cette raison que l’abeille n’est pas toujours visible lorsque vous prenez un copieux repas dans votre jardin. Elle ne s’intéresse pas à la nourriture humaine, ce qui n’est pas le cas de la guêpe.

La couleur du nid

Il est vrai qu’on retrouve les abeilles et les guêpes dans le même environnement, mais force est de constater que leurs habitats ne sont pas du tout semblables. Les ruches naturelles des abeilles se reconnaissent par leur coloris jaune qui est celui du miel. Le nid des guêpes, semblable à du papier mâché, est gris.

Ces insectes n’ont pas le même comportement défensif

Les abeilles, prises de panique, piquent lorsqu’un individu étranger s’approche trop près de leur nid. Elles le font pour protéger les œufs et les larves. En temps normal, les butineuses se tiennent à l’écart de toute activité humaine. Les guêpes, quant à elles, ont un comportement agressif, notamment lorsqu’elles sont en train de rechercher de la nourriture.

Les abeilles meurent après avoir piqué un homme, alors que la guêpe peut attaquer plusieurs fois de suite et s’en sortir indemne. Cette différence s’explique de la manière suivante : le dard de l’abeille reste coincé dans la peau après la piqûre. Pour pouvoir repartir, l’abeille est forcée de l’arracher, et il arrive qu’une partie de son corps se détache pendant cette action, ce qui entraine sa mort.

Le venin d’une guêpe est plus virulent que celui de l’abeille, mais il reste inoffensif, à moins que la personne piquée ne souffre d’allergie aux corps étrangers. Les piqûres de ces insectes sont bénignes, mais la prudence est toujours de rigueur. En cas de doute, il est conseillé de se rendre au plus vite auprès d’un pharmacien.

Contacter un expert nuisibles Devis gratuit dans votre ville