Ce qu’il faut savoir pour régir face à une piqûre de guêpe

Les guêpes ne sont pas dangereuses sauf pour les personnes qui souffrent d’allergies au venin qui est contenu dans leurs dards. À l’origine, ce venin leur sert pour immobiliser leurs proies, mais lorsqu’elles sont prises de panique, les guêpes s’en servent également pour se défendre contre le plus grand prédateur de la nature : les humains. La piqûre d’une guêpe est douloureuse et dangereuse pour la personne qui ne la supporte pas. Une action aussi anodine qu’une piqûre peut transformer une paisible journée au parc en un véritable enfer.

Pourquoi la piqûre d’une guêpe est-elle dangereuse ?

Ce n’est pas la piqûre en soi qui est dangereuse, mais l’inoculation du venin qui est présent dans le dard des guêpes. Le venin d’une guêpe est similaire à celui de l’abeille. Il est composé :

  • D’eau à 90 %
  • D’enzymes
  • De peptides biologiquement actifs comme les kinines
  • De lipides
  • Des amines
  • Des acides aminés

Ce venin peut également contenir des enzymes potentiellement dangereuses comme :

  • Le phospholipase A2
  • La mélinite
  • L’hyaluronidase

Ce sont surtout les enzymes que nous venons de lister qui provoquent chez les personnes allergiques des réactions plus ou moins désagréables.

Les risques d’une piqûre ne sont pas à minimiser. Chez un individu qui ne supporte pas ces enzymes, une seule piqûre est capable de déclencher de graves réactions. Si la personne n’est pas allergie, la gravité de la réaction dépend de la quantité de venin qui est injectée, autrement dit du nombre de piqûres subies. En général, une guêpe injecte 2 à 10 microgrammes de venin. Comme précisée plus haut, cette piqûre est douloureuse, mais sans gravité si vous ne souffrez d’aucune intolérance. Si un essaim vous attaque, les chances pour que vous réagissiez négativement alors que vous n’êtes même pas allergique seront très grandes.

Comment se manifeste la piqûre d’une guêpe ?

L’injection du venin se fait de manière intradermique, autrement dit, dans le tissu conjonctif de la peau. Cette piqûre peut provoquer trois types de réactions, à savoir :

  • La réaction locale
  • La réaction toxique
  • La réaction allergique

Symptôme de la réaction locale

Trouvons un professionnel dans votre ville, maintenant

demander un devis dans votre région

La piqûre locale est très douloureuse. Heureusement, elle ne s’accompagne que d’une rougeur, d’un gonflement ou d’un œdème local de quelques centimètres de diamètre. Il se peut qu’il y ait une petite induration. Cette réaction est accompagnée d’une démangeaison. Comme elle n’est que la manifestation des peptides et des amines vasoactives, cette réaction disparaît en quelques heures. La gravité dépend de l’endroit de la piqûre. Elle peut être assez importante sur le visage. Une piqûre sur le cou ou dans la bouche peut entraîner des gonflements sans réelle gravité.

Symptôme de la réaction toxique

En cas de piqûres multiples, les symptômes peuvent être très intenses. En plus des réactions locales, le sujet peut manifester d’autres signaux comme la diarrhée, des vomissements, des maux de tête, une chute de tension, une hausse de tension, une perte de connaissance et des convulsions. Une surveillance en milieu hospitalier est recommandée si la personne a reçu plus d’une vingtaine de piqûres.

Symptôme de la réaction allergique

La réaction allergique ne dépend aucunement de la dose inoculée. Une seule piqûre suffit à provoquer chez la personne diverses complications :

Symptômes
Manifestation
Réaction cutanée locale
Se manifeste par des rougeurs, des gonflements importants, des démangeaisons ou urticaires généralisées.
Réaction respiratoire
Se manifeste par des œdèmes de la langue, du larynx, de l’épiglotte. Certains individus souffriront de bronchospasme accentué par une sensation d’oppression thoracique, d’angoisse et de cyanose.
Réaction cardiaque
Se manifeste par une chute vertigineuse de la tension et des chocs.
Réaction digestive
Se manifeste par des nausées, des vomissements et des diarrhées.
Réaction neurologique
Se manifeste par des sensations de vertige, et entraine parfois des pertes de connaissance.

Un choc cardiovasculaire ou l’obstruction des voies respiratoires peuvent entrainer la mort des sujets en l’espace de quelques minutes.

Que faire juste après la piqûre ?

La piqûre d’une guêpe peut se compliquer très rapidement. Pour mieux y faire face, la première chose à faire est d’essayer d’identifier l’insecte qui vous a piqué. La guêpe n’est pas la plus dangereuse, car elle parvient à retirer son dard, ce qui n’est pas le cas de l’abeille. Cette dernière meurt peu de temps après, mais son dard qui est resté dans votre peau continuera à injecter le venin qu’il contient. Face à une telle situation, il faut enlever l’aiguillon avec le bord non tranchant d’un couteau ou avec l’ongle. La pincette est proscrite, car elle fera éclater le dard qui libèrera encore plus de venin dans la peau.

Les guêpes ne laissent pas de dards, donc, vous vous évitez cette délicate opération. Par contre, il faut agir très rapidement.

Ce qu’il faut faire
Explication
Ôter les bagues et bracelets
Les bagues et les bracelets vont gêner la circulation de sang si un œdème se développe.
Neutraliser le venin
Comme le venin est thermolabile, il est sensible à la chaleur. L’idée est de passer de l’eau chaude sur la piqûre ou utiliser un sèche-cheveux.
Appliquer un anti-inflammatoire
Le froid est l’anti-inflammatoire le plus efficace contre le venin de la guêpe. Passez un glaçon sur la piqûre.
Utiliser de l’huile essentielle de lavande
Plusieurs fois dans la journée, appliquez de l’huile de lavande sur la piqûre, cela aura pour effet de réduire l’effet du venin.

Si la douleur est insupportable, prenez un antidouleur par voie orale et vérifiez que vous êtes en ordre de vaccination contre le tétanos.

Que faire en cas de réaction allergique ?

Une réaction allergique est le pire scénario qui puisse se produire, spécialement en cas de piqûres multiples. Chez la personne allergique, l’inoculation du venin se manifestera par un impressionnant gonflement de la plaie. Il apparaîtra une éruption et des rougeurs. Face à une telle manifestation, la personne devra immédiatement prendre de toute urgence un antihistaminique sans ordonnance disponible auprès d’une pharmacie. Cela calmera l’effet du venin jusqu’à ce que le sujet arrive auprès d’un médecin ou à l’hôpital.

Si la personne se retrouve victime d’un choc anaphylactique ou d’un œdème de Quincke (gonflement du visage avec sensation de brûlure), il faut aussitôt appeler le 112 ou le 15. Si entretemps cette personne a perdu connaissance, couchez-la sur le dos et surélevez ses jambes. Cela lui permettra de mieux. L’œdème de Quincke est mortel et la seule façon de le traiter est d’administrer une dose d’adrénaline chez la personne qui en souffre. D’ailleurs, c’est l’une des raisons qui font que les personnes à risques ont en permanence chez eux un stylo injecteur d’adrénaline. Si par un malencontreux hasard vous avez avalé l’insecte, il faut sucer un glaçon le temps que les secours arrivent.

Contacter un expert nuisibles Devis gratuit dans votre ville