Guêpes et durée de vie : elles n’ont pas toutes la même vie

Les guêpes sont une espèce mal comprise. Une grande majorité de l’espèce humaine considère les guêpes comme des insectes dangereux, alors qu’ils ne le sont pas. Si une guêpe vous pique, c’est uniquement par pur réflexe défensif. Dans le monde, il existe plus de 6000 espèces de guêpes, mais ce sont les espèces reconnaissables par leurs coloris jaunes et noirs qui sont les plus populaires. Ces guêpes sont utiles pour l’homme et la nature. D’une manière efficace et gratuite, ces guêpes nous aident à nous débarrasser d’une énorme quantité d’insectes nuisibles.

L’essentiel à savoir sur les guêpes

Les guêpes sont des insectes qui appartiennent à la famille des hyménoptères. On peut les subdiviser en trois grandes familles, à savoir :

  • Les guêpes fouisseuses ou Sphecoidea
  • Les guêpes pompiles ou Pompiladea
  • Les guêpes maçonnes ou Vespoidea

Notez que toutes les guêpes ne sont pas des insectes sociaux. Certaines espèces de la famille des Sphecoideapréfèrent chasser en solitaire. Qu’elles soient sociales ou solitaires, les guêpes possèdent :

  • Deux paires d’ailes membraneuses
  • Trois paires de pattes, une paire d’antennes
  • Un dard ou un aiguillon en forme de tube qui leur sert pour la ponte. Ce tube peut être modifié afin de pouvoir injecter le venin pour paralyser une proie ou se protéger des prédateurs.

Quelles sont les différentes espèces de guêpes ?

Les guêpes se classifient en deux catégories, à savoir, les guêpes sociales et les guêpes solitaires. Si la catégorie sociale vit en colonie, la seconde catégorie vit et travaille seule.

Les guêpes sociales

Parmi les diverses espèces existantes, vous pouvez aisément croiser une guêpe sociale, dans votre propre jardin. Celle-ci se reconnaît facilement par ses rayures jaunes et noires. Elle est moins imposante qu’une abeille et son allure est plus élancée. Généralement, cette guêpe se nourrit avec des fruits sucrés. Elle chasse les insectes afin de nourrir ses larves qui ont besoin de protéines. Lorsqu’il s’agit de protéger son habitat et sa colonie, la guêpe sociale devient agressive.

Les guêpes solitaires

Les guêpes solitaires sont plus grandes que les guêpes sociales. Elles possèdent un corps noir et des pattes jaunes. Les guêpes solitaires les plus connues sont les guêpes maçonnes. Cette appellation leur est due par le fait qu’elles construisent leurs nids avec de la boue séchée et dans lesquels elles emprisonnent leurs proies. Cette catégorie de guêpes n’est pas agressive.

Trouvons un professionnel dans votre ville, maintenant

demander un devis dans votre région

La seconde catégorie de guêpes solitaires est celle qui possède des élytres fumés. D’ailleurs, on les appelle les guêpes noires. Cette espèce de guêpes vit dans les branches des bois et dans les nids des autres insectes. Elles se nourrissent de nectar de fleur.

Zoom sur la durée de vie des guêpes

Pour ainsi l’affirmer, la durée de vie des guêpes dépend de son rôle et de sa fonction au sein même de la colonie.

Le cas des guêpes sociales

Les guêpes sociales
La durée de vie
La reine des guêpes
Même si la reine des guêpes parvient à passer l’hiver, son espérance de vie est limitée à un an. Par la suite, le cycle de vie de la colonie est poursuivi par la nouvelle reine des guêpes.
Les guêpes ouvrières
Les guêpes ouvrières sont des travailleuses acharnées. Ces guêpes stériles ont une espérance de vie de 22 jours.
Les guêpes mâles
Quant aux mâles, ils parviennent à vivre pendant 6 semaines.

Le cas des guêpes solitaires

Les guêpes ne vivent pas en colonie. Elles sont leurs propres reines et leurs propres ouvrières.

Les guêpes solitaires
La durée de vie
Les guêpes femelles
La durée de vie des guêpes femelles solitaires est comprise entre 3 et 6 semaines.
Les guêpes mâles
Pour les mâles, la durée de vie ne dépasse pas les 3 semaines. En effet, les espèces mâles meurent après s’être accouplées avec les femelles.

Le cycle de vie des guêpes

Avant d’atteindre sa forme adulte, les guêpes passent par une multitude de métamorphoses.

Le cas des guêpes sociales

Avant d’arriver à sa forme adulte, la guêpe sociale passe par le stade d’œuf, de larve et de pupe. Le cycle de vie de l’insecte débute lorsque la reine fertilisée commence à bâtir son nid. Au début, le nid construit est de taille réduite. Elle y met ses œufs et attend que la métamorphose s’opère. Ainsi, lorsque les guêpes ouvrières atteignent leur maturité, elles s’attellent à la construction des nids dans lesquels la reine va continuer à pondre ses œufs, ce qui fera éclore d’autres guêpes ouvrières supplémentaires. Si une colonie de guêpes grandit aussi vite, c’est surtout en raison de l’introduction constante des guêpes. Fait tout à fait intéressant : une reine peut continuellement pondre sans s’accoupler. Après un accouplement, une poche lui permet de conserver la semence d’un mâle. Si les ouvrières s’affalent à bâtir une colonie forte, les mâles eux, quittent le nid pour aller s’accoupler avec des reines autre part, après quoi ils meurent. Les ouvrières non accouplées meurent également. La seule espèce de la colonie qui parvient à passer l’hiver est une femelle accouplée. Par la suite, elle cherchera un endroit sécurité pour passer l’hiver en toute sécurité.

Le cas des guêpes solitaires

Comme nous le disions un peu plus tôt, les guêpes solitaires sont leurs propres reines et ouvrières. Elles commencent à élire domicile dans un endroit assez sécurisant et pondent leurs larves qu’elles nourrissent avec du nectar de fleurs, des fruits mûrs, des fruits pourris et du miellat de puceron. Les larves étant carnivores, elles complètent leur alimentation avec des pucerons, des vers, des chenilles, les chrysomèles ou des mouches. Les guêpes solitaires engendrent des guêpes solitaires. Lorsqu’elles éclosent, ces guêpes vont chercher à s’établir ailleurs. Elles ne croient pas en la colonie.

Les piqûres d’une guêpe : un potentiel danger

Les guêpes ne sont pas dangereuses, mais il fait dire qu’il n’est pas recommandé de les chercher. Toutes les espèces de guêpes peuvent piquer à l’aide de leurs aiguillons. À la différence des abeilles qui perdent leurs dards après avoir piqué, les guêpes peuvent les utiliser à plusieurs reprises. Puisque leurs barbes sont plus petites que celles des abeilles, elles sont capables de retirer leurs dards. Les piqûres sont très douloureuses et peuvent entrainer des œdèmes. Dans les cas d’allergie les plus extrêmes, la piqûre peut entraîner des gonflements qui peuvent étouffer le sujet. Les guêpes piquent également les animaux domestiques, chez qui les effets peuvent être douloureux et très dangereux. Les produits sécrétés par les aiguillons des guêpes sont toxiques qu’elles entraînent la dégradation des aliments.

Les guêpes ne sont actives que pendant la seconde moitié de l’été. Pendant cette période, la colonie se fortifie. Si une guêpe s’approche un peu trop de vous, évitez de la chasser brusquement. Agissez avec tact.

Contacter un expert nuisibles Devis gratuit dans votre ville