Comment reconnaître une guêpe poliste quand on la voit ?

Guêpe poliste de France, ‘Polistes dominula’ ou ‘Polistes gallica’

La guêpe poliste fait partie des espèces de guêpes les plus présentes en France. Cependant, on ne sait pas toujours comment les différencier des autres espèces ou si elles sont dangereuses ou non pour l’homme. Voici tout ce qu’il faut savoir sur la guêpe poliste et tous les moyens pour la reconnaître !

Les traits caractéristiques de la guêpe poliste

Classification

Avant d’entrer dans le vif du sujet, il est important de savoir de quelle espèce on parle. En fait, la guêpe poliste fait partie de l’ordre des hyménoptères tout comme les abeilles et les frelons. Elle se trouve notamment dans la famille des vespidés.

Guepe poliste français (Polistes dominula ou Polistes gallica)

Tarif destruction de nid de guêpes

Entre 80 € et 100 € TTC/nid

Voici un tableau récapitulatif de la classification de la guêpe poliste :

Règne Animal
Embranchement Arthropode
Classe Insecte
Ordre Hyménoptère
Famille Vespidés
Genre Polistes
Espèce Poliste Dominulus

Traits distinctifs de la guêpe poliste

On peut distinguer les guêpes polistes par le son de leur vol, leur manière de voler, mais aussi leurs pattes. En fait, cette espèce de guêpe a des pattes longues de couleur jaune qui sont tendues en arrière lorsque la guêpe vole. Les guêpes polistes possèdent aussi un petit lobe situé à la base de leurs ailes postérieures et mesurent entre 12 et 18 mm.

Image macro d’une guêpe poliste

Les polistes peuvent également être différenciées de par la forme de leur segment abdominal. Alors que les autres espèces de guêpe ont un segment abdominal plat, les guêpes polistes en ont un de forme arrondie. Elles sont plus longues et plus minces que la guêpe commune. Concernant leurs antennes, elles sont jaunes alors que celles des autres genres de guêpes sont noires. Les femelles en possèdent avec onze flagellomères. Les mâles quant à eux, possèdent des antennes enroulées avec douze flagellomères.

Les guêpes polistes sont de couleur jaune et noire. On peut les différencier des frelons asiatiques par leur couleur jaune plus vive. Quant à leur abdomen, il est bien plus glabre, svelte et fuselé que celui des autres espèces de guêpe. Les aiguillons des guêpes polistes sont lisses et invisibles, car ils peuvent être rétractables et les mâles n’en possèdent même pas. Toutefois, il est difficile de distinguer leurs reines des ouvrières.

Guêpe poliste ou guêpe à papier (Polistes spp.)
Apparence de la guêpe poliste Traits distinctifs
Couleur Jaune vif et noir
Apparence Longue et mince
Pattes Longues et jaune
Allure Pattes tendues en arrière lorsqu’elle vole
Longueur Entre 12 et 18 mm
Abdomen Glabre, svelte et fuselé
Segment abdominal Arrondi
Antennes Jaune
Flagellomères 11 pour la femelle, 12 pour le mâle
Aiguillons Lisses et invisibles (rétractables pour les femelles et absents chez le mâle)
Les guêpes polistes boivent l’eau de la casserole sans se noyer grâce à leurs pattes

A quoi ressemble le nid d’une guêpe poliste ?

Trouvons un professionnel dans votre ville, maintenant

demander un devis dans votre région

La guêpe poliste est une guêpe papetière. Les nids des guêpes polistes sont généralement aériens et prennent la forme d’un parasol. Ils sont constitués d’un seul rayon horizontal ou vertical (la plupart est dirigée vers le bas) et sont attachés au substrat par un pédoncule. Ces nids sont réalisés à partir de mince papier mâché et ne sont jamais recouverts d’enveloppe.

Nid de guêpes polistes

Bien qu’il semble fragile et mince, le nid aérien de ces guêpes polistes est très résistant. On le retrouve souvent sous une tuile, sous un abri, sur une tige d’arbuste et sur des brindilles, etc. La taille d’un nid de guêpe poliste ne dépasse généralement pas une main à poing ouvert. Un nid peut contenir entre 15 et 200 guêpes polistes.

Que mangent les guêpes polistes ?

Il faut savoir que la guêpe poliste n’est pas une butineuse. En fait, elle est carnivore et fait la chasse. Généralement, elle se nourrit de larves, de chenilles, de mouches, de moustiques et d’autres diptères. Pour les capturer, la guêpe poliste mord et use de son aiguillon venimeuse. Elle injecte son venin dans sa proie pour immobiliser cette dernière. Une fois la proie immobilisée, elle la broie et la malaxe avant de la donner aux jeunes larves.

Guêpe poliste en train de se nourrir d’une chenille dévastatrice

Cycle de vie de la guêpe poliste

La guêpe poliste connaît 4 phases de cycle de vie :

  • La phase d’émergence
  • La phase d’ouvrier
  • La phase reproductrice
  • La phase intermédiaire

La phase d’émergence

Cette phase comporte la fondation du nid. Généralement, elle se fait au début du printemps par une seule fondatrice : la reine. Ainsi, cette dernière construit un nid composé d’une vingtaine ou d’une trentaine de cellules juxtaposées afin de recueillir les œufs. Une fois la première cellule construite, la reine forme les autres de façon à composer une construction hexagonale.

Pendant cette phase, la reine fondatrice est souvent rejointe par d’autres jeunes reines de la même colonie (entre deux et six). Ces jeunes reines perdent au fur et à mesure leur capacité à se reproduire et la reine fondatrice mange même leurs œufs. Celles-ci deviennent alors des ouvrières et joueront le rôle de subordonnées.

Guêpes polistes en train de faire leur nid

La phase d’ouvrier

Environ deux mois après la fondation, les ouvrières commencent à entretenir leur nid et à couver les œufs. Les ouvrières deviennent alors fertiles. Seul un nombre limité d’ouvrières deviennent fertiles, on les appelle « Gyne ». C’est ce qui conduit à la phase suivante.

La phase reproductrice

A la fin de l’été donc, les gynes ou femelles reproductrices modifient leur biochimie. On peut alors les distinguer grâce aux graisses protectrices qu’elles accumulent pour se protéger de l’hiver. Des mâles viennent s’accoupler aux femelles reproductrices vers la fin de l’été. C’est alors que commence la phase intermédiaire.

Larves de guêpe poliste dans leur nid

La phase intermédiaire

Les guêpes polistes commencent à négliger leur nid au détriment de la recherche d’autres endroits pour passer l’hiver. La colonie va se disperser avant que l’hiver ne commence ; et au printemps, un nouveau cycle redémarre.

Phase d’émergence Phase d’ouvrier Phase reproductrice Phase intermédiaire
Une reine forme un nouveau nid où elle dépose les œufs 
La reine est rejointe par d’autres jeunes reines
Les ouvrières couvent les œufs et entretiennent le nid   Certaines ouvrières deviennent fertiles
Les mâles s’accouplent avec les femelles reproductrices
En fin d’été, la colonie s’éparpille pour passer l’hiver à l’abri
Au printemps, le cycle redémarre
Astuce de notre expert
La destruction d’un nid de guêpes polistes peut s’avérer être une opération délicate. Nous vous conseillons alors de contacter un professionnel pour assurer la désinsectisation de votre propriété. En plus de cette opération, le professionnel peut aussi vous donner des conseils sur les mesures préventives à adopter face à l’invasion de guêpes. Vous pouvez vous servir de notre formulaire pour trouver l’offre de désinsectisation adaptée à votre budget. Vous aurez en même temps les contacts téléphoniques des entreprises de désinsectisation près de chez vous.

La guêpe poliste est-elle dangereuse pour l’homme ?

De nature inoffensive, la guêpe poliste fait partie du groupe des guêpes sociales. Bien qu’elles soient de nature prédatrice et ont tendance à construire leur nid dans les bâtiments, les guêpes polistes sont généralement des espèces pacifiques. En effet, elles gardent leur nature de prédateur seulement pour chasser leur proie. Ainsi, elles sont très peu agressives et ne présente pas un réel danger pour l’homme à moins que celui-ci veuille attaquer son nid. Dans ce cas, la guêpe poliste devra se défendre et attaquer l’homme en retour. Toutefois, faites attention, car les piqûres de guêpe poliste peuvent être très douloureuses.

Accueillir les guêpes polistes en leur donnant un hôtel à insectes comme refuge

Si vous identifiez donc un nid de guêpe chez vous, ne prenez pas l’initiative en attaquant les guêpes en premier, car elles vont automatiquement se défendre. Appelez un professionnel immédiatement !

Conclusion

La guêpe poliste est donc une guêpe sociale naturellement non agressive. On peut difficilement les distinguer des autres guêpes jaunes et noires de l’extérieur. Toutefois, leurs nids vous permettront de les repérer, car les guêpes polistes ne les couvrent pas. Les guêpes polistes mâles et ouvrières ont une durée de vie plus ou moins courte, car elles survivent difficilement l’hiver tandis que les reines peuvent vivre jusqu’à une année. D’ailleurs, ce sont ces reines qui doivent assurer la continuité de leur colonie.

Contacter un expert nuisibles Devis gratuit dans votre ville